Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’expérience des mandats d’arrangement démarrée en 2012 au Bénin connaît un franc succès. Après les 200 milliards récemment mobilisés par la Banque ouest africaine de développement (Boad)au profit du secteur des infrastructures routières, la Boad s’engage à nouveau à mobiliser 800 milliards de francs cfa pour le financement de plusieurs projets structurants destinés à booster la compétitivité de l’économie béninoise. La cérémonie de signature du protocole d’arrangement a eu lieu dans la matinée de ce 18 mars 2014 à la salle des ambassadeurs du palais de la Marina en présence du chef de l’Etat.

Le Président de la Boad Christian Adovèlandé a remercié le gouvernement béninois pour la confiance placée dans son institution pour la mise en œuvre de ce mécanisme d’arrangement. La quasi-totalité des secteurs vitaux de l’économie seront pris en compte, notamment les routes, l’agriculture, l’hydraulique rurale et urbaine, l’assainissement, l’énergie, l’éducation, la santé, etc. Les ressources au titre de cet arrangement seront mobilisées avec le concours, outre des banques commerciales nationales et sous-régionales, de plusieurs autres partenaires multinationaux au nombre desquels l’Agence française de développement (Afd), la Banque mondiale (Bm), la Banque africaine de développement (Bad), la Banque d’investissement de la Cedeao (Bidc), les fonds souverains arabes, saoudien, koweitien, etc.

Pour le ministre de l’économie et des finances Jonas Gbian, ce mécanisme de financement innovant comporte plusieurs avantages. D’une part, il permet d’accéder au marché financier sous la couverture de la Boad dont le prestige et la crédibilité internationale se passent de tout commentaire. Mieux, il permet à l’Etat béninois de conserver un seuil d’endettement assez faible, ce qui est un gage de confiance sur le marché financier traditionnel. Au nombre des projets prévus au titre de cet accord, précise Jonas Gbian, figurent les projets d’aménagement et de bitumage de la Route des pêches, phase 2, celui de la route Bétérou-Tchaourou-Frontière du Nigeria, le dédoublement de la route Sèmè-Porto-Novo avec construction d’un second pont sur le fleuve Ouémé, la construction d’une centrale hydroélectrique avec un pont sur le fleuve Okpara, etc.

Le président Boni Yayi se réjouit du succès des premières opérations et de la disponibilité permanente de la Boad à poursuivre l’expérience. Pour lui, cette banque communautaire est une banque à valeur sûre. Ce qui facilite la mobilisation des ressources nécessaires au développement des Etats membres de l’espace communautaire. L’enjeu est de taille et le gouvernement restera mobilisé pour l’aboutissement de l’initiative et des projets stratégiques qu’il permettra de réaliser, promet le Chef de l’Etat. A cette allure, prédit Boni Yayi, le Bénin sera au rendez-vous, non seulement des Objectifs du millénaire pour le développement et Objectifs de développement durable (OMD/ODD), mais aussi des perspectives Bénin Alafia 2025.

Bruno OTEGBEYE (Cell.Com/PR)

 

Tag(s) : #Economie