Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grand meeting de remerciement au Chef de l’Etat: Issa Azizou et la commune de Kandi unis derrière Boni Yayi

Le week end dernier, la commune de Kandi était aux couleurs de la reconnaissance des actions du Chef de l’Etat. Avec les populations, le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Issa Azizou et nombre de ses collèges ont priés et remercier Boni Yayi pour ses efforts de développement.

Inédit ! Bien sans doute. La commune de Kandi était en effervescence samedi dernier. Avec six ministres de la République, une dizaine d’honorables députés, une centaine de directeurs de sociétés et offices d’Etat, une multitude de tête couronnées et notables, une foule de jeunes et une population sortie massivement. Il s’agit en effet de se retrouver entre fils et filles de la commune pour prier Dieu et remercier le Chef de l’Etat en l’honneur de ses efforts en faveur de ladite commune. Et dont le dernier acte est la nomination d’Issa Azizou à la tête du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. Pour les populations, c’est une marque de confiance qu’il est nécessaire de célébrer. Et elles l’ont fait savoir de diverses manières. D’abord par une procession qui a accueillie dans la matinée la délégation ministérielle conduite par Issa Azizou et Naomie Azaria, la ministre de la famille à l’entrée de la ville de Kandi jusqu’à la mosquée centrale de la ville. Avec des slogans, des chants, des louanges en l’honneur de Boni Yayi rythmés par des animations folkloriques. A la mosquée, attendaient aussi une foule composite de sages et notables, d’autorités politico administratives de militants et de sympathisants des actions du Chef de l’Etat. Ensemble et dans une union, ils ont imploré et remercié Allah le Tout Puissant. Pour ses bienfaits et ses actes de développement en faveur de la commune. Lecture du Coran, récitation de sourates, invocations diverses ont ponctuée cette grande séance de prière qui durée environ une heure et a mobilisé presque toute la communauté musulmane de la ville. Et c’est par le sacrifice d’un bœuf que cette séance de prière a clôt.

Géant meeting politique

De la prière à la fête, ce fut un pas. De la mosquée centrale, la délégation ministérielle qui au fur et à mesure grossissait s’est dirigée vers l’hôtel de ville de la commune. Dans la grande cour parée aux portraits du Chef de l’Etat, du ministre Issa Azizou et de divers messages de sensibilisation, une forte mobilisation populaire de producteurs, d’éleveurs, de commerçants, de transporteurs et de simples citoyens de la ville a pris rendez vous. Toutes les composantes de la société de Kandi ont été représentées. Dans leur diversité. A la tribune officielle le ministre de la défense nationale, Théophile Yarou, le ministre des mines et de l’énergie Barthélémy Kassa, le ministre de l’Enseignement Primaire Eric N’Dah accompagnés de leurs collègues de la jeunesse des sports et loisirs Idriss Affo et aussi ceux de la fonction publique et de l’économie maritime. Des députés à l’Assemblée Nationale, de plusieurs maires du département de l’Alibori, des chefs d’arrondissements et de conseillers locaux. "Nous sommes venus célébrer la grâce par laquelle le Chef de l’Etat a élevé un des fils de la commune de Kandi surtout qu’il a fait de lui le premier des paysans, le premier des éleveurs et le premier des pêcheurs de la République", s’est enthousiasmé le maire de la commune Patrick Yérima. Il s’agit d’Issa Azizou fait ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche lors du dernier remaniement ministériel. "…le choix porté sur la personne d’El Hadj Issa Azizou pour représenter la commune de Kandi dans le gouvernement n’est pas innocent. Car la victoire de la troupe réside moins dans la qualité des armes dont elle dispose que dans la qualité du Général de troupe", a-t-il ajouté. De quoi ragaillardir la jeunesse de la localité. "Par cet acte, c’est le mérite d’un homme qui vient d’être reconnu à sa juste valeur", a noté Abdouraïm Djibril Traoré, représentant des jeunes de la commune. Tout porte ainsi à croire que le choix d’El Hadj Aziz Issa est un choix judicieux et conséquent fait par le Chef de l’Etat surtout pour le secteur de l’agriculture. Donc plus pour les producteurs de la commune qui ont emblavé pour la campagne cotonnière en cours 43 000 hectares pour une prévision de 43 000 tonnes de coton. Ce fut alors le moment choisi par le président de l’Union communale des producteurs de coton d’espérer du nouveau ministre les mesures d’accompagnement nécessaires pour que l’objectif soit atteint. "Soyez notre porte parole auprès de la Haute Autorité", a-t-il dit.

Kandi, uni derrière Boni Yayi

"Le Chef de l’Etat a confié une mission à notre frère, notre fils. Nous devons l’aider à réussir. S’il échoue, c’est notre échec", s’est réjouit Orou Dodo Moussa qui a pris la parole au nom de ses compères députés. Et pour y parvenir, il convient non seulement de réaliser les performances attendues dans le cadre de l’actuelle campagne agricole en cours. "Je ne doute pas un seul instant que le Colonel El Hadj Azizou Issa mettra ses compétences en œuvre pour enraciner notre grande famille politique, mobiliser davantage de compatriotes acquis à la cause du changement et surtout resserrer les rangs des militants et des leaders des partis politiques des Fcbe", a noté Patrick Yérima, Et c’est aussi ce message d’unité derrière les actions du Chef de l’Etat que le ministre Barthélémy Kassa a délivré au nom de ses collègues ministres. Il a appelé les uns et les autres à la mobilisation collective. "Nous rendons grâce à Dieu. Nous remercions Yayi Boni pour tout ce qu’il a encore fait pour notre commune et à chaque fois que vous producteurs et population de Kandi m’appeliez pour venir soutenir le Chef de l’Etat à travers ma modeste personne je répondrai toujours parce que les choses bougent sous Boni Yayi", a conclut le ministre Issa Azizou.

Partager cet article

Repost 0